Pour vos prochaines vacances 2020, pourquoi ne pas faire du tourisme humanitaire ? Mais qu’est-ce que c’est exactement ? En effet, le mot est devenu populaire depuis quelques années. Et pourtant, peu savent exactement ce qu’il signifie. Il s’agit de découvrir un pays, une destination, une localité et de s’amuser tout en aidant la population locale. En quoi serait-ce bénéfique pour vous ? Découvrons-le ensemble dans cet article.

Faire du tourisme humanitaire et passer de bonnes vacances

Quels sont vos objectifs quand vous partez en vacances ? N’est-ce pas le fait de s’amuser et de vous déconnecter de votre quotidien (travail, tâches ménagères, stress…) ? Et pourquoi choisissez-vous des endroits peu connus, éloignés et différents de votre monde pour vos vacances ? N’est-ce pas pour découvrir le monde et apprendre d’autres choses intéressantes ?

C’est justement l’intérêt du tourisme humanitaire. Tout en profitant de vos vacances et de vos voyages, vous aidez vos prochains. Comment ? Il existe diverses activités que vous pouvez réaliser avec la population locale. Il suffit de trouver celle qui vous fait plaisir. Vous découvrirez vite que le plaisir peut être associé au dévouement, au partage et à la rencontre de l’autre.

C’est justement l’intérêt du tourisme humanitaire. Tout en profitant de vos vacances et de vos voyages, vous aidez vos prochains. Comment ? Il existe diverses activités que vous pouvez réaliser avec la population locale. Il suffit de trouver celle qui vous fait plaisir. Vous découvrirez vite que le plaisir peut être associé au dévouement, au partage et à la rencontre de l’autre.

Tourisme humanitaire : des milliers de personnes le pratiquent actuellement

 Initié par la Croix-Rouge en 1863, le tourisme humanitaire gagne du terrain actuellement. Les célébrités et personnages publics ne sont plus les seuls à s’y intéresser. De nombreux particuliers trouvent le concept amusant, mais surtout enrichissant. Durant leur séjour humanitaire dans un pays étranger, leur emploi du temps est minutieusement préparé. Ils peuvent aider les autres et se créer un petit créneau pour s’amuser selon les coutumes du pays qu’ils visitent. Contrairement au volontarisme, les touristes humanitaires peuvent préparer à l’avance, dans les moindres détails, leur voyage..

Les activités réalisées pendant un tourisme humanitaire sont variées. Elles peuvent concerner l’environnement et sa protection, les enfants, les personnes âgées et/ou démunies. Chaque touriste humanitaire y apporte toute l’aide qu’il peut, financièrement, matériellement ou par sa personne. C’est surtout ce dernier aspect qui est la base du tourisme humanitaire. On donne de sa personne pour aider les autres, ceux qui sont dans un pays souvent très sous-développé.

Les experts ayant étudié cette forte croissance du tourisme humanitaire le qualifient de concept gagnant-gagnant pour les touristes et les locaux. Les premiers profitent d’un dépaysement et enrichissent leurs connaissances, pendant que les seconds bénéficient d’une main d’œuvre, d’un partage d’expérience, etc.

Comment faire du tourisme humanitaire

La plupart du temps, les circuits de tourisme humanitaire sont organisés par des ONG et des fondations en tout genre (protection de l’environnement, des enfants, des droits de la femme, de la lutte contre la famine, de la promotion de la santé, etc… Ils programment les voyages et choisissent la destination en fonction des besoins du pays et de la population locale. Les voyages peuvent se faire en groupe ou seul, selon les préférences.

L’avantage de faire du tourisme humanitaire avec des organisations spécialisées est que vous travaillez avec des personnes qualifiées. Elles vous indiquent quoi et quand faire vos activités. Elles vous mettent en relation avec la population locale, vous orientent et vous guident tout au long de votre voyage. Elles s’occupent également de vos besoins personnels : hébergement, nourriture, etc. Vous êtes en toute sécurité et vous occupez vos journées à aider les autres tout en découvrant un pays étranger. L’expérience peut également être renouvelée autant de fois que vous le souhaitez.

Toutefois, vous avez aussi la possibilité de faire du tourisme humanitaire de votre propre chef. Ce qui signifie que vous devez organiser vous-même votre emploi du temps, trouver votre hébergement, votre nourriture, etc. Vous aurez également à sélectionner les centres ou les villages qui ont besoin de votre dévouement. Certes, c’est un grand travail, mais rien d’impossible.

En créant votre propre programme de tourisme humanitaire, vous aurez plus de temps pour vous. Par exemple, si vous souhaitez une journée détente à la plage, vous pouvez le faire. Vous n’aurez pas à suivre les consignes des ONG ou des organisations pour aider les autres. Vous le faites en suivant votre instinct, et selon vos possibilités.

En créant votre propre programme de tourisme humanitaire, vous aurez plus de temps pour vous. Par exemple, si vous souhaitez une journée détente à la plage, vous pouvez le faire. Vous n’aurez pas à suivre les consignes des ONG ou des organisations pour aider les autres. Vous le faites en suivant votre instinct, et selon vos possibilités.

Ou faire du tourisme humanitaire ?

Généralement, les pays sous-développés sont les destinations privilégiées du tourisme humanitaire. Mais ce n’est pas une règle stricte. Vous pouvez faire du tourisme humanitaire où vous voulez du moment que les besoins de la population locale sont réels. Vous pouvez décider d’aider les enfants de l’Afrique ou ceux du Brésil. C’est juste qu’en Afrique, par exemple, les besoins sont plus importants. Les personnes démunies sont nombreuses, les femmes battues, les droits de l’homme non respectés, les besoins en agriculture, etc. Les causes à défendre, et les tâches à réaliser sont nombreuses et votre contribution y sera la bienvenue.

Faire du tourisme n’est pas seulement s’amuser et regarder de beaux paysages. Maintenant, vous savez que vous pouvez faire de l’humanitaire. Et ce n’est pas tout, il y a aussi différents autres types de tourisme qui pourraient vous intéresser : tourisme responsable, tourisme durable, écotourisme, agrotourisme, tourisme équitable, slow tourisme, tourisme communautaire, tourisme participatif, tourisme solidaire, etc. Il vous suffit de choisir. Pour toutes vos prochaines vacances, vous savez maintenant comment donner de votre personne tout en vous amusant et en passant du bon temps.

Que vous soyez un jeune actif ou un retraité, le tourisme humanitaire vous est accessible. Il suffit de vous lancer !

Articles similaires

Titre de l’article

Titre de l’article

Titre de l’article

Titre de l’article

Copyright © Ozen voyage2019